mariage
Publié le 6 Novembre 2014 à 08h00 - 1588 v.

Amandine et Nicolas nous font part de leur mariage

Nous nous sommes dit "oui" et cette journée a été merveilleuse.

Mais, le jour ou nous avons pris notre décision, nous étions tellement euphoriques que nous ne savions pas par où commencer.

Alors nous avons déjà jeté pêle-mêle nos priorités sur un papier et petit à petit fait une liste de ce qu'il fallait prévoir et nous ne nous attendions pas à tant de préparatifs ! Sans compter sur les imprévus... Heureusement que nous nous sommes laissés un peu plus d'un an pour le jour J.

La première priorité était de trouver une date qui convienne et pour la réservation de la salle et pour la mairie et pour l'église. Nous avions bien une petite idée en tête et nous avons croisé les doigts pour que cela marche. Retenir la date de notre première rencontre, pas l'année bien sûr. Et nous avons réussi ! Puis il a fallu penser à la publication des bans. Une démarche administrative nécessaire mais pas trop contraignante. Et les visites avec le prêtre pour préparer plus spirituellement ce moment de bonheur.

Tout de suite, nous nous sommes mis en quête pour louer une salle des fêtes et trouver un DJ pour l'animation. Nous souhaitions une bonne animation musicale pour que ça soit vraiment la fête. Ensemble nous avons défini les goûts des convives pour les styles musicaux mais pour les jeux, c'était nos témoins qui s'en occupaient et ils s'arrangeraient avec le DJ. Nous avons pu négocier un bon prix parce que oui, il faut faire attention au budget même si nos deux familles nous aidaient. C'est le "nerf de la guerre"

Nous avons demandé à un photographe d'être là pour la cérémonie et l'apéritif. Nous n'avons pas voulu de photos « pose » mais qu'elles soient toujours prises sur le vif. Nous voulions du mouvement et de l'émotion. Puis pour la soirée, nous avons confié ce soin à des membres de la famille qui se sont très bien débrouillés.

Le thème de notre mariage était déjà dans nos têtes : les îles avec le soleil et l'envie de s'amuser. Donc prévoir la déco de mariage  n'a pas été de tout repos. Mais nous pouvons vous dire que chaque table avait un bocal d'eau avec un poisson sur un napperon tressé en paille et tout autour des petits galets avec des dragées. Et Nicolas a eu une superbe idée, la piste de danse a été recouverte de sable pour rappeler la plage. Au moment de danser, les invités ont tous enlevé leurs chaussures et c'était vraiment festif. Il y avait des transat et même le DJ faisait son animation sous un abri fait de bambou !

Pour le Livre d'Or, nous avons trouvé un livret qui rappelait les corsaires avec une couverture ressemblant à du parchemin et la table sur laquelle il était posé était décorée d'une montagne avec une cascade, des coquillages. Tout fait par nos soins. Enfin nous arrêtons là les descriptions.

Nous avons ensuite contacté le traiteur pour avoir l'esprit tranquille quant au service du repas. Nous avons décidé ensemble du menu et des vins et nous savions que la quantité serait bien choisie en fonction du nombre des convives. Pareil pour l'apéritif, c'était une grosse épine du pied enlevée.

Nous avons, nous-mêmes, réalisés les faire-parts. Avec un ordinateur, rien de plus simple et nous avons pu les créés exactement comme nous les voulions.

Quand nous avons eu les réponses des invités, nous avons établi un plan de table et nous avons opté pour des tables de huit personnes. Les tables étaient disposées décalées les unes par rapport aux autres. Le menu était écrit sur un papier de couleur jaune pâle accompagné d'un petit palmier.

Ensemble nous sommes allés choisir nos alliances. Moment émouvant mais par contre, nous avons acheté nos habits de mariage séparément. Et incroyable, nous avions opté pour la même couleur de tissu. Quand nous nous sommes retrouvés le jour du mariage, nous nous regardions fièrement !


Nous n'avions pas établi de liste de mariage mais opté pour de l'argent car, devinez, nous voulions faire notre voyage de noces sur une île.  Pour Nicolas, le coiffeur, c'était réglé. Il irait la veille se faire faire une petite coupe sympa et l'affaire était dans le sac. Mais pour moi, il n'en était pas question. Je suis allée chez la coiffeuse plusieurs fois pour choisir la coiffure et la coloration. Puis me faire coiffer au moins une fois avant pour que le jour du rendez-vous, le matin du mariage, il n'y ait pas de surprise.

Nous avons aussi enterré nos vies de jeune fille et jeune homme. Moment inoubliable...nos amis nous avaient réservé de belles surprises.

Le jour du mariage est arrivé et le futur marié était arrivé en retard ! Je commençais à faire les cent pas, inquiète mais après, tout s'est très bien déroulé.

Et dans les deux semaines qui ont suivi, nous avons tenu à remercier tous ceux qui avaient été présents pour nous entourer.
 

Amandine et Nicolas